S.O.S Comment éduquer mon enfant ?

L’ALLAITEMENT MATERNEL

Allaitement au moyen-âge

L’allaitement

Cet article a pour but de sensibiliser les mamans à l’allaitement. De les aider à réussir au mieux leur allaitement en les soutenant et de les sensibiliser aux bienfaits de l’allaitement. Aussi, je me suis rendue compte de la difficulté pour les femmes d allaiter et je pense qu’il est très frustrant pour elles de ne pas se sentir soutenues, d’autant plus, quand on leur propose des solutions décourageantes aboutissant à l’arrêt de l’allaitement.

Le lait maternel apporte des substances nutritives qui protègent le bébé de nombreuses maladies. Il contient spécifiquement des substances qui sont indispensables pour le développement du cerveau du bébé. L’allaitement participe au lien mère /enfant et favorise l’attachement ainsi que la construction de la personnalité du bébé, grâce a toutes les interactions entre eux deux.

PROPRIETES DU LAIT MATERNEL

La composition du lait artificiel est différente du lait maternel.
En effet le lait artificiel contient des glucides, des protéines(en trop grande quantité), des lipides (différents de ceux dans le lait maternel), des minéraux, des vitamines, des oligo-éléments, du fer(en trop grande quantité, ainsi que l’aluminium et la phénylalanine…) mais ils ne contiennent pas d’anticorps, de cellules vivantes, d’enzymes, d’hormones, de facteurs de croissance, d’oligosaccharides et d’autres bonnes choses.
• Dans le colostrum, le nouveau-né reçoit beaucoup d’IgA
• Les nourrissons allaités ont moins de risque d’otites, de gastro-entérites, d’infections respiratoires, d’infections urinaires et d’allergies
• Les bébés allaites ont une meilleure réponse aux vaccins
• Pour la mère, l’allaitement diminue la venue du diabète, de la maladie de Crohn, de la recto-colite hémorragique et de la mort subite du nourrisson.
Elles sont moins prédisposées au cancer du sein pré-ménopausique, du cancer de l’ovaire et de l’ostéoporose.

PROBLEMES D’ALLAITEMENT : COMMENT LES EVITER OU LES SOIGNER ?

MAMELONS/SEINS DOULOUREUX

Des douleurs lors du début de la tétée sont normales, surtout lors des premiers jours du postpartum. Par contre, des douleurs intenses associées à des crevasses (fentes) pendant toute la tétée plus d une semaine ne sont pas normales.

CAUSE :
• Douleurs des seins, crevasses sont souvent dues à la mauvaise position du bébé et non pas parce que vous donnez trop le sein au bébé, vous pouvez lui donnez le sein plus de 8 fois par jour !

CONSEILS :

EVITER LES MAMELONS DOULOUREUX :

• Ne pas nettoyer le mamelon avant et/ou après chaque tétée. Cela supprime la lubrification naturelle qui protège naturellement le mamelon.
• Eviter de mettre trop de produits dessus, trop de lavages qui peuvent dessécher le mamelon et provoquer des réactions allergiques
• Mettez en début d allaitement du colostrum ou du lait gras de fin de tétée sur le mamelon.
• Bonne prise au sein de votre bébé des les premiers jours : bonne succion : mouvements amples et réguliers avec la plupart du temps des bruits de déglutition audibles.

COMMENT BIEN POSITIONNER SON BEBE LORS DE LA PRISE AU SEIN :

• S’installer confortablement (dos bien cale, adossé, avec accoudoir, édredon soutenant l’avant bras et le coude)
• Mettre bébé dans différentes positions mais bien face à elle, bouche grande ouverte afin que bébé prenne le sein le plus loin possible
Bébé touche le sein d’abord avec le menton, le mamelon pointant vers le haut du palais : ainsi bébé recouvre alors plus d’aréole avec sa lèvre inferieure qu’avec sa lèvre supérieure : ses lèvres sont complètement retroussées sur le sein.

TRAITER LES MAMELONS DOULOUREUX/CREVASSES :

Traiter les crevasses en accélérant leur cicatrisation

• CREMES, à base de Lanoline purifiée
• Anti-inflammatoires (lymphangite)
• Antibiotique
• DU MIEL(le meilleur des cicatrisants naturels !)
• Antifongique (violet de gentiane) pour les candidoses (champignons)
A appliquer après chaque tétée
(Pas besoin de nettoyer ni essuyer le mamelon avant la prochaine tétée)

DIFFERENCE ENTRE LE SEIN ET LE BIBERON /TETINE

La façon dont le bébé fait fonctionner sa mâchoire et sa langue pour boire le lait est différent.
AU SEIN: Bébé déglutit la bouche grande ouverte et langue en avant. Sa mâchoire exerce une pression sur les canaux lactifères.
Bébé comprime l’aréole contre le palais.
Tout ceci participant spécifiquement à l’éjection du lait maternel.

AU BIBERON :
Le mécanisme de succion est différent.
En effet, contrairement au sein, la tétine est plus dure, le bébé ne peut donc pas la comprimer avec sa langue.
Des qu’il a la tétine dans la bouche, le lait coule tout seul. De ce fait, le bébé n’a pas besoin d’ouvrir grand la bouche.

CONFUSION SEIN/BIBERON/TETINE/
Nous avons pu mettre en évidence que ces deux méthodes sont bien différentes.
La plupart du temps le bébé va adopter la méthode qui libérera le lait le plus rapidement.
Si votre bébé a besoin de compléments, proposez lui à la seringue, au doigt, mais pas le biberon)
Il suffit d’une fois le biberon pour que le bébé refuse le sein.
Il est alors important de proposer la tétine, biberon, une fois que votre bébé aura bien acquis la succion au sein.
Téter n’est pas inné, cela s’acquiert pendant une période d’apprentissage.

INSUFFISANCE DE LAIT/BEBE NE PREND PAS ASSEZ DE POIDS

Aider son enfant à prendre du poids pour grandir peut causer doutes et soucis chez les mamans, d’autant plus celles qui allaitent.
A SAVOIR :
• Le lait maternel est assez riche pour toutes les mamans
• Au cours de la lactation, de la journée, de la tétée, la composition du lait varie (taux de graisses et la nature des acides gras).
• Quand un enfant ne prend pas de poids, ce n’est pas du à un problème de qualité mais de quantité de lait.
• Toutes les mères produisent du lait en quantité suffisante
• Si votre bébé ne grossit pas ce n’est pas du au fait que vous ne produisez pas assez de lait mais au fait qu’il ne reçoit pas le lait disponible. (Problème de succion, positionnement, ne prend pas assez souvent ou pas assez longtemps)
• Le fait qu’il ne prend pas bien le sein, la sécrétion lactée va diminuer étant due à un mauvais transfert du lait à l’enfant.
• La croissance des bébés allaites est différente des bébés non allaites

SOLUTIONS POUR AUGMENTER LA PRODUCTION DE LAIT :

• Boire beaucoup de liquide, eau, jus, tisanes
• Améliorer la prise du sein
• Augmenter le nombre de tétées et leur durée(en comprimant le sein pour l’aider)
• Il existe des solutions aussi pour donner des compléments s’ils s’avèrent nécessaires sans compromettre la poursuite de l’allaitement

Pour conclure, je dirai que la bonne efficacité ainsi que l’extraction du lait (donc à la demande du bébé) sont deux processus prouvant le fait que la quantité de lait produite est suffisante.

• Pendant les premières semaines de vie, les bébés tètent 8 à 12 fois environ. Les tétées sont fréquentes et irrégulières.
Surtout, ne vous enfermez pas dans des règles strictes. Petit à petit, en observant votre bébé vous allez savoir comment il tète.
• Les bébés peuvent téter plus ou moins longtemps, un ou les deux seins
Il faut juste savoir que la composition du lait change au cours de la tétée. Au fur et à mesure de la tétée le lait est de plus en plus riche en graisse.
Si votre bébé boit efficacement et minimum 15min sur un sein tout va bien. Par contre s’il s’endort par exemple rapidement sur un sein, ET VOULEZ L’AIDER ET L’ENCOURAGER A BOIRE PLUS LONGTEMPS, UTILISER LA METHODE : « COMPRESSION du SEIN ». (Le lait coule plus, mieux et vous obtenez plus facilement du lait de fin de tétée riche en graisses).

CONTRE INDICATION A L ALLAITEMENT

ALLAITEMENT ET MEDICAMENTS

LE SEVRAGE/ARRET DE L’ALLAITEMENT

Le tout est de faire en sorte que votre bébé s’adapte en douceur à ce changement et que vous ayez le moins mal possible (pour éviter l engorgement et le risque de mastite)
Différentes propositions peuvent vous être suggérées en fonction de l’âge de votre enfant et si vous voulez le sevrer complètement ou non.

Si vous voulez arrêter complètement : (une période de 4 semaines est adéquate)

• Supprimer une tétée dans la journée (moins importante que celle du matin ou du soir)
Essayez de le faire patienter, occupez le, bien entendu s’il est en mesure de patienter ( au dessus de 6/7 mois)
• Au bout de 2,3 jours, si vous n’avez pas de désagréments et que le bébé supporte bien, vous pouvez alors remplacer la tétée du soir aussi puis enfin celle du matin.
• Le tout est de bien rassurer votre enfant et d’arrêter l’allaitement graduellement, de prendre le temps.
• Rassurez-le en le berçant, lui parlant, le serrant contre vous pour qu’il ne se sente pas délaissé du fait du manque de contact corporel

• Vous pouvez remplacez le lait maternel par un lait commercial adapté à son âge, en lui proposant d’abord à la seringue, cuillère ou tasse, pour qu’il puisse s’habituer au gout, puis lui proposer au biberon.
• Si vous avez des engorgements, pressez votre sein pour soulager votre sein rempli de lait.

Si vous voulez continuer à allaiter tout en travaillant par exemple (sevrage non complet) :

• Cela est possible même si les conditions dans notre pays peuvent être défavorables, il faut essayer de se convaincre, les mamans qui y arrivent ne sont pas surhumaines, ni fanatiques, ni marginales.
Il faut être bien conseillé, savoir qui aller voir et être soutenu dans sa démarche.

• Il faut surtout continuer à allaiter complètement jusqu’à la reprise du travail
• Apres la reprise, allaiter à la demande à chaque fois que votre bébé est avec vous
• Comme je vous l’ai précisé dernièrement, même si vous avez des engorgements, pressez votre sein, ne vous inquiétez pas, ils vont s adapter progressivement (2/3 jours) à ce nouveau rythme.

10 bons conseils à suivre pour aider les mamans à allaiter

1. ENCOURAGER L’ALLAITEMENT AU SEIN A LA DEMANDE DE L’ENFANT
Cela va stimuler le sein, aider le bébé à téter et augmenter le lait
Votre bébé sera moins frustré et affamé ainsi que vous et renforcera votre confiance en vous

2. FAITES EN SORTE QUE VOTRE BEBE NE S’HABITUE PAS AU BIBERON ET SURTOUT A LA TETINE AVANT SES 6 SEMAINES DE VIE
BEBE NE TETE PAS DE LA MEME FACON AU SEIN ET A LA TETINE
Cela va diminuer la lactation de la maman, votre confiance
Cette alternance biberon/tétine/sein est utilisé commencer la fin de l’allaitement et le sevrage

3. NE CROYEZ PAS FORCEMENT QUE VOUS N’AVEZ PLUS DU TOUT DE LAIT
La peur de manquer de lait est la première cause d’arrêt ou d’échec de l’allaitement.
Prenez de la distance si des personnes vous disent que vous n’avez plus de lait. Dites vous que cela n’est pas forcement la vérité. On peut vous faire douter, vous faire culpabiliser et vous décourager dans l’allaitement. Déstressez, vous allez y arriver !

4. NE CROYEZ PAS LES PERSONNES LORSQU ELLES VOUS DITES DE NE PAS ALLAITER
Toutes personnes peut vous décourager en vous trouvant autant de prétextes que possibles : vous ne pouvez pas allaiter si vous fumez, mangez épicé, si vous prenez tel médicament, si vous retournez travailler

5. NE CULPABILISEZ PAS SI LE PAPA NE PEUT DONNER LE BIBERON
Le père peut trouver sa place en vous encourageant à allaiter, vous soutenir et vous apporter son aide par la parole.

6. DES MAMELONS DOULOUREUX, CREVASSES NE SONT PAS FORCEMENT DU A DES TETEES TROP LONGUES OU TROP FREQUENTES
Souvent cela est du à une mauvaise position du bébé lors de la tétée
Il n’est pas conseillé de porter des coquilles d’allaitement si vous avez les seins engorges et douloureux

7. FAITES EN SORTE DE NE PAS ATTENDRE PLUSIEURS HEURES AVANT LA PREMIERE MISE AU SEIN DE VOTRE BEBE (DANS LA DEMI-HEURE QUI SUIT)
Le bébé a de moins en moins le reflexe de succion inné lorsque l’on attend trop longtemps la mise au sein

8. LIEN ENTRE POUSSEES DE CROISSANCE ET TETEES PLUS NOMBREUSES
Le BEBE a des poussées de croissance vers 10 jours, 3 semaines, 6 semaines, 3 mois et 6 mois.
Ces poussées nécessitent plus de tétées pendant 2 ou 3 jours.

9. N’HESITEZ PAS A CONTACTER UNE BENEVOLE D ASSOCIATIONS DE SOUTIEN A L’ALLAITEMENT,UN CONSULTANT EN LACTATION
Ces personnes bien renseignées sur le sujet de l’allaitement maternel vont vous donner des conseils et vous aider pour que vous puissiez continuer à allaiter grâce à diverses façons de faire.

10. LA MAJORITE DES PROBLEMES D’ALLAITEMENT EST EVITABLE : ILS SONT GENERALEMENT LA CONSEQUENCE D’UNE CONDUITE PRATIQUE DE L’ALLAITEMENT INADEQUATE.
L’essentiel est de faire en sorte que le bébé prenne correctement le sein, principal facteur de réussite de l’allaitement.

Laisser un commentaire

Archives