Comptine Je cache mes yeux

Vidéo de Je cache mes yeux

Paroles de la comptine Je cache mes yeux

chien cache yeux

Je cache mes yeux,
Je montre mes yeux,
Je mets mes mains en l’air.

Je cache mes yeux,
Je montre mes yeux,
Je mets mes mains derrière le dos …. sans dire un mot.

Je cache mon nez (pouet  pouet !!!),
Je montre mon nez,
Je mets mes mains en l’air.

Je cache mon nez (pouet pouet !!!),
Je montre mon nez,
Je mets mes mains derrière le dos …. sans dire un mot.

Je cache mes oreilles,
Je montre mes oreilles,
Je mets mes mains en l’air.

nosee

Je cache mes oreilles,
Je montre mes oreilles,
Je mets mes mains derrière le dos …. sans dire un mot.

Je cache ma bouche,
Je montre ma bouche,
Je mets mes mains en l’air.

Je cache ma bouche,
Je montre ma bouche,
Je mets mes mains derrière le dos …. sans dire un mot.

Chuuuuut….

Ce qu’apprend la comptine Je cache mes yeux à votre enfant:

une mère chante pour son enfant

Cette comptine est idéale à chanter et à mimer auprès dès tout-petit.

C’est la notion du fameux « coucou caché » qui est mis en avant dans cette comptine pour le plus grand bonheur de votre enfant.

L’adulte qui mime la comptine: je cache mes yeux, cache les différentes parties  du visage avec ses mains:yeux, nez, oreilles et bouche et les fait réapparaître en les ouvrant: c’est la technique du « coucou caché.

Les touts-petits qui n’ont pas encore acquis la notion de la permanence de l’objet, c’est-à-dire de savoir qu’un objet caché existe encore, est un bon outil d’éveil pour lui apprendre cette permanence de l’objet et de le rassurer vis à vis de ça.

Etant donné que cette permanence de l’objet s’acquiert définitivement entre 18 et 24 mois, l’enfant sera heureux que vous lui chantiez la comptine je cache mes yeux,encore et encore.

Cela le rassure dans le fait que le nez est caché puis réapparaît, de même pour les autres parties du corps.

A force de chanter cette comptine, l’enfant va se l’approprier en vous imitant et va ainsi intégrer la notion de permanence de l ‘objet: même si maman est partie dans la cuisine, au travail, elle n’a pas disparue mais revient toujours!